Hwanseongul cave

Le 6 décembre 2008 à 11h49min par Benoît Évellin
Une journée de visites, au pas de charge, pour explorer une des plus belles grottes de Corée.

Mi-novembre, c’est un peu sur un coup de tête que Jérémie, Edouard et moi avons décidé de partir explorer la grotte de Hwanseongul. Pourquoi ? Parce que la photo du guide touristique était sympa !

JPEG - 86 ko
Edouard, Jérémie, le bus.

Gogogo !

Levé à 5h30 pour prendre le bus dans une des grandes gares routières de Séoul, bus qui allait nous mener sur la côte est, dans la ville de Samcheok. La Corée est très bien desservie par les bus, qui quadrillent tout le pays pour pas cher. Achat des billets (15900 wons, soit environ 10€ [1] pour 350km) grâce à l’aide improvisée d’un gars qui était là, repérage du bus, grâce à un autre gars qui passait... Durant le voyage, on trouvera ainsi toujours quelqu’un qui va spontanément nous aider pour nous orienter ou nous renseigner.

JPEG - 90.5 ko
JPEG - 62.1 ko
A la gare routière, la signalisation est optimale.

Les bus « limousine » n’ont que 32 places, mais sont très spacieux et confortables. Tellement confortables que les Coréens en ont bien profité... et nous aussi, au retour !

JPEG - 51.4 ko

Débarquement à Sancheok, où nous récupérons les horaires de retour, et les horaires de bus pour monter à Hwanseongul. Problème, au vu des horaires, nous avons une heure pour visiter la grotte (en comptant la demi-heure nécessaire pour y monter à pied). Petit tour dans la ville en attendant le bus pour la grotte, bus qui part plus de deux heures après notre arrivée [2]. Visite du marché, où Édouard achète une valise de voyage (la grosse rigolade), et où tout le monde regarde les trois Européens débarqués là comme trois extraterrestres. C’est assez amusant, un peu impressionnant : ça n’est pas Séoul la cosmopolite ! Repas bon-copieux-pas cher et retour au bus.

JPEG - 82.8 ko

L’arrivée à la montagne, après une correspondance presque râtée, est une bonne surprise : le lieu est beau, bien que le parking soit blindé de cars de tourisme. La montée se fait (à peu près [3]) bien au pas de charge, tout étant pavé ou équipé d’escaliers.

JPEG - 177.3 ko
JPEG - 106.7 ko
Une caméra (comme d’habitude) et ses détecteurs infrarouge...

La montée est sympa, même si les couleurs magnifiques de l’automne sont un peu parties. Le début du mois de novembre était, cette année, la plus belle période pour les couleurs.

JPEG - 151.1 ko
JPEG - 180.3 ko

La grotte

La grotte à proprement parler est impressionnante : une grande ouverture pour l’entrée où le gardien s’assure que vous avez votre ticket et que vous allez bien. J’ai cru qu’il ne voudrait jamais me laisser entrer tellement j’étais essoufflé.

Après, l’intérieur est lui aussi très impressionnant, avec, sur 1,6km de parcours ouverts au public, plusieurs lacs, des chutes d’eau, des formations calcaires assez folles... L’éclairage est très orienté pour bien montrer les spécificités de la grotte ; difficile d’en râter un bout.

JPEG - 76.9 ko
JPEG - 76.3 ko
JPEG - 75.5 ko
JPEG - 120.1 ko
JPEG - 84.7 ko
Le pont suspendu, et ses squelettes en plastiques de bon goût.
JPEG - 68.2 ko
Des néons partout...
Ce pont m’a choqué. Je ne pensais pas qu’après les squelettes, ils oseraient faire dans le Bisounours...
JPEG - 115.9 ko
Des couches de roches provenant des mouvements tectoniques.
Merci les panneaux bilingues...
JPEG - 77.2 ko

Toute la visite se fait à pied, contrairement à l’autre grotte toute proche, où c’est un monorail qui emmène les visiteurs. Pour les photos, c’est fait au mieux, sans pied, dans un couloir de 80cm de large avec plein de monde qui vous passe dans le dos !

JPEG - 76.7 ko
JPEG - 95.2 ko
JPEG - 64.2 ko
La statue de la Vierge
JPEG - 39.9 ko
JPEG - 77.3 ko

Et nous sommes sortis de là, heureux, parés à attaquer (en courant) la descente pour attraper le bus... qui n’était presque pas en retard !

Le retour

Le retour s’est effectué tout gentiment jusqu’à Sansheok. Le paysage se laisse regarder, bien qu’une petite lassitude se fasse vite ressentir : c’est un peu partout pareil. Notre chauffeur de bus prenait le temps de ralentir pour saluer tous ceux qu’il croisait : pêcheur dans le torrent, agents de l’équipement, mamie qui prépare le kimchi...

JPEG - 116 ko
Un arbre à hong-shi
JPEG - 59.8 ko

On croise parfois de bonnes surprises, comme des grues blanches dans le lit d’un torrent, ou un très grand temple. On se dit qu’on va revenir pour voir ça [4]...

JPEG - 79.4 ko
La photo qui m’a fait passer pour un taré auprès de tout le bus...

Retour à Séoul à 22h passées, crevés, rincés, morts, après avoir subi la torture dans le bus en regardant une émission culinaire sur le vin français et les spécialités qui font bien avec...

Une très bonne journée en somme, qu’Edouard a montée en quatre vidéos de 25 minutes au total, et qu’il m’a permis de mettre ici pour vous en faire profiter :

Notes

[1Le won est un yoyo économique...

[2C’est ça qu’on appelle une correspondance large en temps ?

[3Rappelez vous la montagne...

[4On reviendra au moins pour le Penis Park, sanctuaire d’une ancienne religion phallique, situé pas très loin !

Aller en haut de page

2 commentaires - Poster un commentaire

Commentaires

Hwanseongul cave

par Fab

8 décembre 2008 à 21h47min

repondre message

Hé being, c’tune aventure.

Jolies photos...

Hwanseongul cave

par Nolwenn

12 décembre 2008 à 00h52min

repondre message

Bien vu la gamelle dans la première vidéo ! ^^

Commenter

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Site actuellement en travaux !