Le temps qui va

#Le temps qui va  : billets d'humeur et d'actualités personnelles, au fil du temps.

J’ai dansé

Le 10 août 2015 à 13h25min par Benoît Évellin

J’ai voyagé
De la montagne
Vers la grande ville
Du bord de mer

J’ai retrouvé
Le bruit des villes
Pour aller voir
L’ami perdu.

J’ai écouté
L’ami qui chante
Dans son malheur
Les pas du monde

La mort et l’âme
L’amour sans joie
Quand on attend
Et que l’on danse

J’ai retrouvé
L’ami perdu
Et devant lui
J’ai dansé.

Lorient, 9 août 2015

Expressions régulières

Le 24 juillet 2014 à 18h13min par Benoît Evellin
Certains jours, on a l’impression que tout est proche, même si cela n’a rien à voir. Hier, c’était dans le traitement informatique et dans la bouche des élus.

Hier, je faisais part à Florian de mon incapacité à me servir des expressions régulières (les « regex »). Ces regex sont bien pratiques quand on souhaite identifier des chaines de caractères précises dans un fichier. Dans mon cas, c’est pour le web que cela m’intéresse, afin de traiter des fichier où certains éléments HTML sont dépassés, indésirables ou surnuméraires. Les regex permettent donc de faire le ménage en quelques secondes et proprement [1], sans passer par d’infinis rechercher/remplacer qui laissent toujours échapper un élément (qui, bien entendu, fera tout planter).

Ni une ni deux, il m’envoie sur Regex Crosswords, un site bien foutu pour pratiquer les expressions régulières, une documentation suffisante en main. J’y passe un moment sympathique à me faire la main en m’amusant beaucoup !

Autre expression

Hier, j’ai aussi vu une expression régulière, une que je connaissais. Oh, pas une commode permettant de faire avancer le monde, non. Juste celle, extrêmement choquante, qu’une personne engagée peut parfois sortir à la presse car ses propos en ligne sont mal pris : « mon compte Twitter a été piraté ».

Cette « expression régulière », qui fonctionne très bien avec le prétexte du « ce n’est pas mon compte » est, une fois de plus un symbole de la non-prise en compte des pratiques du numérique quant à la réputation d’une personne.

Certes, l’exemple d’hier est un cas d’usurpation d’identité. Ce qui est très problématique pour un élu, figure publique : comment a-t-il pu ignorer qu’un compte Twitter à son nom existait, actif depuis novembre dernier, qui plus est bavard en ligne avec d’autres politiques locaux ?

Dans ce cas précis, a succédé au « ce n’est pas moi » une autre expression très régulière : « je suis nul en informatique », elle aussi bien pratique. C’est ce type d’expression, utilisé très fréquemment, qui justifie l’action des politiques quant à la « régulation » du Net en France (et ailleurs), au motif de terrorisme, de pédo-pornographie, de sauvetage des artistes des éditeurs de produits culturels ou tout simplement du fait qu’on leur dise de le faire.

Une censure dont nous allons tous pâtir, fort pratique pour cacher l’expression régulière de l’incompétence d’une majorité de dirigeants.

En cinq : objectifs.

Le 14 avril 2009 à 18h27min par Benoît Évellin
Je n’aime pas les chaînes, mais bon, pour une fois qu’il m’en arrive une via blog [2], et en prime en adéquation avec ce dont je pensais vous parler, que demander de mieux...

Je me suis fait refiler ça par Mikal [3], et le but c’est de mettre cinq objectifs qu’on compte réaliser. Même si ça fait très occupation de skybeurk, là, ça va bien m’aider à vous présenter où j’en suis.

Un : bosser

C’est bien joli de ne pas avoir repris les cours, mais bon, rien glander, ça va bien cinq minutes. Il y a bien deux trois projets de sites web pour autrui dans l’air, mais ça n’est pas ce qui prend le plus de temps. Donc si vous avez un site web à faire, changer, référencer, revoir, animer, suivre, améliorer... faites moi signe. J’ai un portfolio à compléter et, plus prosaïquement, un estomac à remplir.

Mais bon, l’idéal c’est de faire ça de manière régulière, avec un système qui m’oblige à sortir, voir du monde, travailler en équipe, apporter un plus à des gens qui en ont besoin. En gros, trouver un travail. Dans notre bonne vieille France pleine de gens diplômés, il est cependant difficile de faire valoir le fait qu’on sache faire quelque chose sans avoir le bout de papier qui va bien avec. D’où l’idée de trouver une formation capable de diplômer les savoirs que j’ai le plaisir de posséder. Idée en cours, donc à suivre.

Deux : conduire

Il est grand temps que je m’attaque à ça, maintenant étant le moment idéal : j’ai du temps à revendre... Mais je crois que la motivation, et la fainéantise sont en train de saper des bases propices au bon développement personnel de ce projet utile pour une vie. A croire qu’en dehors du CSS, du référencement et de l’intégration Web, je n’arrive pas à faire quoi que ce soit. A part faire la popote, of course.

Trois : trainer

Attention, trainer, est ici un néologisme pour faire du train, miniature de préférence. J’ai beaucoup de projets en tête, plein de techniques que j’ai découvertes d’années en années, mais que je n’ai jamais eu le temps d’essayer. Et puis c’est comme un peu tout : ça va, ça vient... Pour le moment, en vérité, c’est plutôt une période creuse. Le projet du SNP est lancé, et l’objectif est connu, le projet très sympa, mais je manque de motivation. La dernière fois, c’était de temps... Comme si je faisais en sorte de me coller des bâtons dans les roues en fait. Demain, je vois Jim. Ça sera sans doute un bon moyen de me foutre un coup de pied au derche.

Quatre : bloguer

Je cumule le retard depuis que j’ai ce blog, à commencer par la Corée, dont je n’ai toujours pas terminé le récit. J’ai cent cinquante trucs à la bourre, comme ma visite chez maître Zelkine pour citer un truc proche, et plein de trucs sur lesquels réagir pour citer du très lointain.

Tiens, dans cette catégorie, on peut aussi greffer la galerie photos dont je n’ai toujours pas fini de m’occuper, notamment pour choisir de quoi y mettre du neuf.

Cinq : rôler

Là aussi j’ai des projets qui fusent : après Vieux Héros, j’ai d’autres idées, dont un mod Stargate sur le système de jeu de COPS, et un mini-jeu avec pour tout système un jeu de 52 cartes et un peu de papier. Il y a aussi Armoria à relancer, même si le med-fan n’est plus tellement ma tasse de thé.

A vrai dire, ça fait un peu annexe le jeu de rôle, mais le simple fait d’avoir une campagne de COPS qui vient de débuter à Nantes, et les Elfes de Bretagne qui existent me motivent à en faire quelque chose. Je n’irai pas jusqu’à bosser dedans, ce qui serait sans doute suicidaire, mais j’aimerais y apporter ma pierre.

Six : refourguer

Bah oui, c’est une chaîne. Alors si Léo et Fab voulaient bien changer leurs petites habitudes et tenter la réponse... Les trois autres postes sont vacants, car c’est un blog très private ici. Donc si vous en piquez un, faites moi signe en commentaires.

A quatre jours près

Le 19 mars 2008 à 14h55min par Benoît Évellin

Jamais. Jamaisjamaisjamais.
Je l’avais promis, juré-craché, mais non.
Je me l’étais promis et en fin de compte je l’ai fait. J’ai eu un blog.
Et en jetant un œil à la liste de dates d’archive présente juste à gauche, j’ai vu ce détail : mon blog à un an.

Donc un an, une bougie.

État des troupes

Le 5 février 2008 à 20h05min par Benoît Évellin
H moins quelques heures pour le premier rendu de ce marathon qu’a été le trimestre...

L’Action Script est un bon langage, mais très peu adapté à mon putain de jeu vidéo et à mon esprit lent à la programmation. J’ai appris pas mal de choses que je rappliquerai avec bonheur, mais pour le moment, c’est gueule d’enterrement. Ça fait déjà un moment que ça dure, c.f. la date du gribouillage.

Bilan du moment : état physique délabré par le stress et le grand manque de sommeil, moral à zéro et une application qui est complètement buggée. Le bébé jeu vidéo 3D se présente un peu mieux. On devrait réussir à le sauver...

Vacances dans 9 jours. Si je tiens, je pense que j’aurai fait le plus dur des cinq ans.

La guigne

Le 22 janvier 2008 à 23h45min par Benoît Évellin
Autrement titrable : « le caillou et la charrette »

Joie, bonheur et allégresse : mon PC a choppé un virus. J’ai réussi à sauver le bouzin par un formatage musclé et assez peu orthodoxe, mais en y laissant quelques plumes, dont la majeure partie de mes fichiers de 3D. Si, vous savez bien : le poulet, Henriette et tout ça.
Le grain de sable dans la machine, le caillou devant la charrette.

On verra si j’arrive à me sauver de là...

aerius.fr

Le 13 décembre 2007 à 22h15min par Benoît Évellin
Le cadeau pour fêter le retour de mon compte « in the black »

Et voilà, j’en rêvais, je l’ai presque fait. A la base je cherchais un aerius.net (j’ai un faible pour le .net), mais il était déjà pris. Alors pourquoi ne pas être simplement fier d’être français ?

L’adresse jdrail.net va continuer à fonctionner jusqu’à ce que j’oublie de la renouveler, ce qui devrait intervenir courant février. Mettez vos marque-pages à jour !

J’en ai profité pour réadapter le blog vite fait, histoire de ne plus y avoir à penser en faisait mon Virtools demain, ou la 3D pour ce weekend de folie à venir. Un jour, je ne serai plus charrette, un jour...

Pourquoi pas faire pareil...

Le 4 octobre 2007 à 21h21min par Benoît Évellin

Par le plus grand des hasards, j’ai feuilleté les blogs des copains. Pablo et Fabien, SNP power, donnent aujourd’hui même de leurs nouvelles. Hasard, ou concertation ?
Enfin, pourquoi pas moi ?

Le réseau avance trop lentement. Vendredi prochain, c’est décollage pour Sedan, et il me reste tout à faire. J’ai déjà été charrette par le passé, mais là, c’est presque désespéré... Ce weekend, j’ai une grosse étape avec l’expo de St Grégoire, préparée à l’arrache suite à une sympathique invitation du dernier moment. C’est l’occasion en or pour faire du modélisme pendant deux jours, la tête dans le guidon, et faire plaisir au public, toujours friand de tours de main. Objectif dimanche soir : tous les bâtiments finis, et la Mogul en état de marche. Au taff !

Gérard est inutilisé depuis une semaine. il attend ses derniers transferts de données avant formatage prévu pour samedi soir. Objectif du weekend, laisser un ordi en parfait état de marche à Nolwenn. Après, je m’occuperai de Désiré, à qui il manque les drivers du WiFi et le contrôleur PCI. Je suis branché sur ma Box en USB, la grande classe et le bas débit !

A part ça, il m’a fallu deux heures au lieu de presque une pour rentrer chez moi ce soir, à cause du match au stade. Entre les bus déviés, ceux qui ne passent pas et les bouchons monstres, je commence presque à regretter que Nantes soit en D2 : ils jouent maintenant à l’heure à laquelle je sors du boulot. Ça, le frigo vide et le réseau pas fini, ça me plombe un peu ma soirée.

Vivement demain, que je rentre avec Jimmy, ça va me faire un break bienvenu.

Des nouvelles, parfois...

Le 18 septembre 2007 à 22h55min par Benoît Évellin
Histoire de changer des vidéos, je vais un peu vous donner quelques nouvelles, en vrac. Il s’est passé pas mal de choses depuis que j’ai posté de manière constructive ici, alors autant résumer.

On va commencer par le gros de l’actualité du moment : je suis en stage. Je fais ça chez Cairn, une société de communication évènementielle, spécialisée dans les produits gonflables. J’y suis depuis le début du mois, et j’y reste encore cinq semaines. Au menu, rénovation technique du site sans toucher au graphisme ; afin de faciliter les mises à jour et le bilinguisme. Hop, encore un SPIP... Il reste encore du boulot, car je bosse aussi sur leurs plaquettes de com’, ainsi qu’une petite application en Flash pour permettre aux clients de prévisualiser les produits. Ce dernier point n’est pas gagné, mais je vais faire de mon mieux.
L’ambiance est sympa et les réalisations sont vraiment chouettes. J’aimerai avoir un igloo SNP, pour rire... En tout cas, ça fait un bien fou de ne pas être coincé en cours à bosser comme un cinglé jour et nuit. Même si j’ai quasiment une heure de transport pour aller et une pour revenir, j’apprécie de ne rien avoir à faire le soir en rentrant...

Quoi que « rien faire » soit complètement faux. J’ai un réseau sur les bras, que j’essaye de faire avancer quand je n’ai pas la tête prise par autre chose. A vrai dire, je stagne complètement. Sans doute l’absence de stress liée à l’échéance... La flemme aussi de sortir un paquet de bordel histoire de bosser. Ma chambre est déjà assez envahie comme ça, mais il va bien falloir que je me lance, car le temps presse.
Il va falloir que je trouve des tasseaux de bois pas trop gros pour faire mes structures, ainsi qu’un corps de Bocfil pour y mettre mes lames qui coupent l’époxy. Ca va finir par revenir de Rennes quand j’y passer en coup de vent vendredi. Mais en attendant, je vais pouvoir couper des traverses en bois et finir mes sols histoire d’avancer.

Retour à Rennes pour une bonne raison : Désiré est arrivé. Il sert de moment de test pour la famille, qui découvre avant moi Ouindoz Vista grâce à lui. J’avais prévu d’aller à Angers vendredi en sortant du boulot ; me voilà à faire un crochet par Rennes avant de filer en Anjou. En train, c’est hyper direct... Nantes > Rennes > Nantes > Angers !
A Angers, je profiterai du samedi matin et du fait que Nolwenn soit en cours pour transférer mes données et formater les deux bouzins. Désiré ne restera pas sous Vista, car je n’ai pas acheté de la RAM pour les beaux yeux d’un OS. Il m’en faut pour le boulot, surtout pour la 3D. Pas question de gâcher. J’espère juste ne pas avoir de mauvaise surprises au formatage.
Pour Gérard, le formatage tient plus de la réanimation d’urgence que d’autre chose. Est-ce parce qu’il a su en même temps que moi que Désiré arrivait qu’il extériorise ses faiblesses qu’il n’osait avouer ? Quoi qu’il en soit, il m’inquiète : le disque dur a fait de drôles de bruits quand j’enregistrais la PAO cet après midi, tandis que ce soir mes haut-parleurs m’ont complètement lâché. Et ce sans compter les plantages logiciels : Firefox n’accepte plus ses modules, Dreamweaver ne se lance plus... J’espère que le formatage lui fera du bien. Au pire, il passera en SAV, la garantie étant toujours courante. Mais ça fait autant de retard pour Nolwenn...

Autres déboires informatiques mineurs, j’ai cassé mon CD de Simcity. Il est fendu sur deux centimètres, en partant du trou. Résultat, il ne démarre plus. Il faudrait que je cracke mon jeu pour virer le démarrage depuis le CD, mais vu que je formate ce week-end...
Sinon, j’ai voulu remettre en route le forum des Elfes de Bretagne. Ça ne fait que 8 mois qu’il est crashé ; mieux vaut tard que jamais. Mais je voulais éviter les déboires de phpBB, l’usine à gaz super complète et over-smpammée. Je me suis donc tourné vers les solutions libres francophones, et tout particulièrement Fire Soft Board. J’ai tenté une install qui m’a permis de confirmer la principale déficience de mon hébergeur : une version éculée de MySQL. Difficile de dire laquelle, mais on ne peut pas tout installer dessus. J’avais déjà eu la crasse lors du transfert de mes sites de la Suisse à la France : obligé de rentrer des requêtes à la main... Le temps de rouspéter chez eux pour avoir du frais, le forum reste au point mort. Affaire à suivre.

Sinon, de manière plus générale, le moral va bien. Je pense que cette année d’études sera la dernière, car j’ai envie de voir autre chose. J’estime, pour fin-juin 2008, et peut-être à tort, que j’aurai accumulé pas mal de bagage pour pouvoir me lancer dans autre chose. Travailler avec des horaires à peu près fixes et non plus jour et nuit, ne pas être perpétuellement dans le rouge financièrement, avoir un peu de temps pour moi comme en ce moment pour réaliser mes projets qui traînent : remettre tout mon web perso au propre, faire de la musique, passer mon permis et surtout vivre avec Nolwenn. Ca fait encore un peu de chemin à parcourir, mais j’ai bien l’intention de vivre le plus agréablement possible dans notre monde...

Bon, je pense avoir fait le tour. Que ceux qui se plaignent de ne pas avoir de nouvelles arrêtent leur litanie. Si je les entends encore, c’est qu’ils n’ont pas l’adresse de ce blog. Pourtant, il suffit de demander... ;)

Je rentre

Le 2 septembre 2007 à 21h05min par Benoît Évellin

Et je suis prêt à tout.

Le GN du Baron dans six jours (et toujours pas d’arme) ; Sedan avec le SNP dans un gros mois... Ca fait tranquille sur le papier, mais durant ces deux mois de stage, il va y en avoir du boulot à abattre !

Nouvelles du front ouest

Le 21 juillet 2007 à 14h59min par Benoît Évellin

Ne faisait pas tellement acte de présence sur MSN ou au téléphone, je ais passer par là histoire de donner des nouvelles en vrac.

Tout d’abord, j’ai mon année. Plus que trois ans à tirer.

Je vais changer d’ordinateur. Désiré va remplacer Gérard, et sa principale caractéristique est qu’il sera jaune.

J’ai plus que sérieusement attaqué la menuiserie du réseau. Il ne reste plus que la boulonnerie, histoire que tout tienne en place. Je vous ferai un épisode MR#07 bientôt, et j’en profiterai pour me bouger les fesses, l’expo de Sedan approche à grands pas !

Parlant train, j’ai fait la connaissance d’un dénommé Alexandre Zelkine, un modéliste de talent, bourré d’humour et de bons conseils. C’est à cause de lui en partie (et de ses travaux) que j’ai une Shay à la maison... et que je ne le regrette pas !

Je bosse avec mon père, à l’atelier. C’est vraiment un plaisir de voir la tête du client, émerveillé par la restauration faite. C’est con, ça finit bientôt...

Je pensais détailler plus, mais il y a quelqu’un pas loin de moi qui me signale que ce que je fais est inutile. Je repasserai donc...

Poêlée de courgettes au jambon fortifié

Le 22 mai 2007 à 13h17min par Benoît Évellin
Très facile ! Une poêle et un bon couteau de cuisine, et c’est parti !
Préparation et cuisson : 5 minutes

Pour une tête de pipe :

Pelez la courgette, découpez-là en rondelles fines. Pareil pour l’échalote, mais en moins détaillé.
Dans la poêle chaude, versez l’huile, l’échalote et les courgettes
Coupez les champignons en petits morceaux le temps que la courgette prenne des couleurs (traînez pas quand même !), et zou ! Dans la poêle le tout !
Touillez après avoir salé (pas trop à cause du jambon qui arrive).
Préparez le jambon en petits morceaux d’un cm2.
Une fois que ça sent bon partout dans la cuisine (en gros deux minutes), mettez la préparation ainsi faite dans votre assiette
Placez le jambon avec la moutarde dans la poêle chaude et mélangez-le vigoureusement durant une minute.
Une fois fait, le jambon va rejoindre l’assiette, l’assiette la table...

Une recette pour tous ceux qui aiment la douceur de l’échalote, alliée aux surprises du jambon fortifié...

Riz et dinde au caramel

Le 29 avril 2007 à 19h40min par Benoît Évellin
A peu près facile. Nécessite une poêle, une assiette et une spatule en plus des couteaux habituels.
Préparation : 5 minutes ou plus en fonction de la cuisson du riz
Cuisson : 5 minutes en votre présence.

Pour une tête de pipe :

Faites fondre 75g de beurre dans une poêle, ajoutez-y une fois qu’il commence à frémir 2cs de sucre. Là, c’est rigolo, parce que ça mousse ! Touillez tout le temps, de manière à ce que cela ne fige pas. Un conseil, faites ça en penchant légèrement la poêle pour tout garder dans un coin...

Tant que le beurre ressemble à du beurre (autrement dit, tant qu’il est jaune), mettez vos dés de dinde dans la poêle, et faites revenir le tout. La dinde va blanchir, puis brunir. Normal, c’est l’effet caramel. Remuez tout le temps.

Ajoutez le riz après une minute ou deux de cuisson. On remue encore.

Retirez du feu, mettez dans une assiette.

Refaites la même opération que tout à l’heure avec le beurre restant et le sucre restant. Une fois que ça ressemble à du caramel, versez le contenu de l’assiette de l’étape précédente dans la poêle. Remuez trente secondes.

Servez !

Pourquoi la poêle pour faire ça ? Parce que ça chauffe plus vite, et que je n’ai pas essayé avec une casserole.

Après, vous pouvez vous amuser avec le beurre et le sucre : vous le mélangez avec un bout de bois (genre pique à brochette) jusqu’à ce qu’il soit complètement figé. Une fois que tout le sucre caramélisé est autour du bâton, laissez refroidir avant de déguster ce fameux caramel.

Gérard est malade

Le 16 avril 2007 à 18h00min par Benoît Évellin
Joie et bonheur...

Gérard est mal en point. Ça fait deux semaines.

Juste avant de partir en Espagne, j’ai appelé le SAV Dell, pour réparation. Sans soucis me répondent-ils. Le PC est sous garantie depuis son achat il y a 3 ans et une grosse demie ; merci les extensions gratuites...
Ils prennent note du problème ; le rendez-vous est fixé avec le réparateur, qui recontactera mon papounet dont il prend le numéro, pour convenir de l’heure de passage. Rassuré, je laisse mon PC et Rennes et part en Espagne.

Et à mon retour, mon téléphone m’attendait gentiment avec une dizaine de messages, comme quoi je ne répondais pas au dit réparateur. Joie.

Ainsi dans la panade, je me retrouve toujours sans PC, avec de la 3D à rendre, un site à remettre en route, du flash à faire, pas de musique à la maison, une équipe de Trollball à monter, bref, la routine...

Un jour, je n’aurai plus d’ennuis en informatique...

Jamais.

Le 14 mars 2007 à 23h05min par Benoît Évellin

Jamais. Jamaisjamaisjamais.
Je l’avais promis, juré-craché, mais non.

Marre de passer mes journées à avoir des idées, des opinions, à faire des découvertes et de ne pas pouvoir les partager. Fini la distribution intime.
Ce blog (oui, ça fait bizarre) est l’occasion de remplir une des branches de mon empire webbesque (j’en vois qui rigolent). Je regroupe en effet tous mes espaces d’expression ou ceux des copains et parents sur un seul et même serveur. Autant afficher en tête les nouvelles du front.

Par contre, autant avoir l’idée de mettre un blog ici est venue rapidement, autant les idées pour introduire le blog en question manquent...

Aller en haut de page

Notes

[1Sauf erreur de configuration !

[2P’têt parce que j’ai suffisamment engueulé tout le monde au sujet des chaînes par mail ?

[3que moi j’ai mis dans mon blogroll, à gauche

Site actuellement en travaux !