En cours

#En cours : travaux passés, présents ou futurs. Ces billets ne sont pas forcément le reflet de l'état actuel des projets.

Mais que fais-tu en ce moment ?

Le 2 mars 2011 à 09h44min par Benoît Évellin
Une excellente réponse a été formulée par Emmanuel Raoul de LCI.

A partir de 1 minute 24.
Plus d’infos sur le site de Wikimédia France et celui du Château de Versailles.

Ca y est : Elfes de Bretagne, version 4 !

Le 14 juin 2008 à 01h15min par Benoît Évellin
Après des travaux laborieux commencés il y a plus de six mois, les Elfes de Bretagne ont enfin reçu leur nouvelle tenue !

J’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai enfin réussi à déployer ma version 4, dont l’idée de base remonte à novembre 2007. Les cours n’ont pas aidé à la mise en place de cette nouvelle version, et il reste malgré tout pas mal de travaux avant d’arriver au résultat que j’espère.

Pour le moment, j’ai ajouté la possibilité de réagir à certains sujets, notamment les tests de jeux, ainsi que des mots-clés pour une navigation transversale à venir (par types de jeux, par recettes de cuisine...). Les formulaires d’ajout de sites ne devraient pas trop tarder, ainsi que la remise en route du best-of des joueurs, et du calendrier des manifestations (en collaboration avec la Guilde de Bretagne, bien entendu). J’ai de quoi m’occuper pour les vacances...

D’ici là, je compte sur vos commentaires pour trouver les failles et soucis...

What are you doing ?

Le 27 mai 2008 à 10h00min par Benoît Évellin

Dans la série « j’essaye les tendances », j’ai mon petit coin sur Twitter à présent.

A quoi ça sert ? Bah à raconter sa vie, suivre celle des autres et à tripper. Autrement dit, on est bien sur une plateforme Web 2.0 qui une fois de plus ne sert pas à autre chose qu’à perdre un peu plus de temps avec les copains. :P

del.icio.us/aerius.fr

Le 12 mars 2008 à 11h40min par Benoît Évellin

Mine de rien, entasser les marque-pages commençait à devenir problématique. Pas de classement précis (tags), pas de possibilité de les consulter à distance, hormis à éplucher en prime les extensions Firefox pour trouver de quoi réaliser ces tâches. Bref, plutôt que de n’éterniser à trouver une solution, j’ai préféré filer sur l’autoroute Web 2.0 (le terme est plus ou moins viable ; si je l’écris, c’est juste pour la figure de style) par le biais de del.icio.us en y créant un compte.

J’avais regardé l’outil de loin, sans trop y toucher. Maintenant, je suis les deux mains dedans, et c’est très intéressant. Simple, sobre, bien présenté et facile à utiliser ; del.icio.us porte sur son interface son succès. Comme quoi une interface bien faite facilite grandement le succès.

État des troupes

Le 5 février 2008 à 20h05min par Benoît Évellin
H moins quelques heures pour le premier rendu de ce marathon qu’a été le trimestre...

L’Action Script est un bon langage, mais très peu adapté à mon putain de jeu vidéo et à mon esprit lent à la programmation. J’ai appris pas mal de choses que je rappliquerai avec bonheur, mais pour le moment, c’est gueule d’enterrement. Ça fait déjà un moment que ça dure, c.f. la date du gribouillage.

Bilan du moment : état physique délabré par le stress et le grand manque de sommeil, moral à zéro et une application qui est complètement buggée. Le bébé jeu vidéo 3D se présente un peu mieux. On devrait réussir à le sauver...

Vacances dans 9 jours. Si je tiens, je pense que j’aurai fait le plus dur des cinq ans.

SPIP, c’est bien...

Le 23 mars 2007 à 00h40min par Benoît Évellin
...quand on vous explique.

Le séminaire de la semaine n’est pas encore fini que ça grogne déjà. Et pour une fois, ce n’est pas moi l’insatisfait.

Que je vous explique : nous avions une semaine, en binôme, pour créer un site, avec tous des graphismes et tutti-quanti, sur le thème de notre choix. Après une étude de l’existant, diverses planches graphiques et autres essais sous Photoshop arrivait l’étape cruciale, celle que tout le monde attendait avec la soif de la connaissance et l’horrible impression qu’il allait se passer quelque chose : la création du site sous SPIP.

SPIP est un CMS, un truc tout fait que l’on trouve sur Internet que l’on bidouille à sa sauce en fonction des besoins. Il permet de gérer la publication de brèves et d’articles pour un site Web (et bien plus encore) ; deux exemples vous sont fournis à titre gracieux dans les liens présents quelque part autour de ce message.

Sur le papier, ou plutôt à l’écran, c’est cool. Personellement, c’est un système qui me ravit. Ca fait un bout de temps que je l’utilise avec bonheur, et il continue de me séduire. Bref, sans me vanter, je sais comment ça marche.

Le souci, c’est que je ne m’attendait pas à passer ma journée à expliquer les fonctionnalités de la chose alors que l’on avait un intervenant payé pour ça dans la salle. Mais bon, on ne choisit pas toujours tout...

Et c’est réellement dommage que cela finisse ainsi, car pour un système très cool, on se retrouve le bec dans l’eau à galérer pour comprendre une syntaxe et un système, alors qu’une petite heure d’explications aurait permis à pas mal de monde de dormir ce soir.

Donc à part le gros délire créatif avec Edouard et du plaisir de travailler du SPIP en cours, je ressors de ce séminaire complètement déçu. Et oui, j’ai malgré tout fini par jouer les insatisfaits...

Aller en haut de page
Site actuellement en travaux !